lundi 5 septembre 2005

Reprise(s).

Grosse rentrée, nous avons repris les répétitions la semaine dernière dans un local moite, aujourd'hui spécialement, alors qu'à l'extérieur ça pleut et ça pèle. Je sens qu'on va bien s'amuser avec ce set de reprises, on va aussi essayer d'en répéter d'autres, qui ne sont pas sur l'album.
Positive / Positive / Karaoke. C'est l'idée. EXP, baloche underground reprend pour vous des tubes confidentiels (ou presque).
Par contre, ça va transpirer sur scène, je peux vous le dire. à priori on part début Octobre pour 7 concerts en Espagne et en Novembre pour quelques dates en France.
On a reçu vendredi les copies promo de l'album, c'est déjà parti en presse et en radio. ça réagi pas trop mal, on dirait. D'ici 3 semaines on aura les albums en main...hé hé...On va faire de nouveaux t-shirts...Discograph s'occupe de la promo (Marie & Virginie) et elles ont l'air motivées. Tant mieux.
Il est 22H20 et je suis claqué, je vais essayer de prendre le rythme "école maternelle". Hier soir, je me suis endormi à minuit, incroyable, ça a du m'arriver 2 ou 3 fois en 10 ans. Mais là, je crois que ça va m'arriver plusieurs fois par semaines à partir de cette année. that's life, faut savoir évoluer, même si je crois que je ne serais jamais du matin de mon plein gré mais par obligation.
J'ai vu "A dirty shame" de John Waters : Fantastique. Du Waters grande époque, pas aussi bon que le précédent ("Cecil b. demented") mais pas loin. Un film de dégénéré. Cet été j'ai relu son autobiographie "Provocation". Tip Top.
J'ai vu "Mystic River", bof bof, bien mené mais un peu plan-plan. Comédiens moyens (sauf Tim Robbins) et fin assez douteuse. Bref, pas du grand Eastwood (je préfère "L'homme des hautes plaines").
J'ai tenté d'écouter Animal Collective, chopé quelques titres sur le net, mouais, à voir, pas impressionné.
J'ai acheté "Absence" de Dalek, très bien, assez prévisible mais ça fonctionne très bien.
J'ai écouté l'album de Jesu, très bien aussi, même si dans ce revival noise, Lightning Bolt sont de loin mes préférés car les plus originaux (je trouve).
J'ai commencé les "Chroniques" de Dylan, ça part bien, en même temps, je me suis enfilé deux bios de Dylan début 2005, donc j'ai un peu l'impression de les relire à la première personne. Bien sûr, il est très sûr de lui et n'hésite pas à se faire livrer des fleurs, en même temps c'est Dylan, je crois que j'en ferais autant si j'étais lui. Pour l'instant, ça ne m'insupporte pas. Il semble honnête, même dans sa prétention.
La semaine dernière, j'ai vu "Cannibal Holocaust" dont j'avais un souvenir enfumé, vieille vhs verdâtre et endormi avant la fin dans mes années d'étudiant. Grosse claque, on dirait "Blair witch" en bien, qui fait peur, et avec un fond. Par contre un vrai film nauséeux (pas comme du Gaspard Noé) avec un propos (pas comme du Gaspard Noé). Qui est le cannibale? l'homme moderne ou le sauvage? Formulé comme ça, c'est cliché, mais pas dans le film.
Cet été, j'ai vu plusieurs films en salle. (ça faisait longtemps).
"La guerre des mondes" : Très bien car très efficace. Bon, on passe certaines lourdeurs, des personnages pas très consistants et une fin foireuse (du type "Minority Report"), on garde l'efficacité et la réalisation. à voir en salle, impressionnant.
"Les 4 fantastiques" : hum, c'est ma nostalgie Marvel qui m'y a poussé. Petit navet à pognon. Ce qui est drôle, c'est de voir ces super héros 50's désuets (franchement, l'homme élastique, la femme invisible, la chose et la torche humaine) évoluer dans un univers cyber à la "Matrix". C'est presque attachant tellement c'est nanard. En plus en VF. La totale.
"Shaun of the dead" : Remake British de "Dawn of the dead". Hilarant, première moitié parfaite, deuxième moitié sitcom, mais plutôt pas mal au final. Plusieurs morceaux de bravoure: découverte d'une zombie dans le jardin ("putain je sais pas ce qu'elle a pris mais elle est trop défoncée cette meuf!") lancer de vinyles pour décapiter les zombies ("heu Dire Straits, tu peux y aller, ah non, pas le maxi de Blue monday, c'est le pressage original"), imitation des zombies pour se faufiler dans le pub (qui remplace le supermarché de la version originale) etc...Pour fans.
"Land of the dead" du papa Romero. La claque de l'été. Rien à redire, parfait. Plus de 20 ans après "Day of the dead", ce quatrième volume explose tout. Les zombies réfléchissent et se révoltent contre les humains qui leur balancent des feux d'artifices pour les distraire (et les buter). Et comme d'hab', les zombies bouffent les humains (au sens propre), qui eux aussi se bouffent entr'eux (au sens figuré). Zombies toujours à deux à l'heure. Héros de l'été : Big Daddy, pompiste black chef des Zombies.
Pour un projet que j'ai commencé l'an dernier ("The Overnight Project", un album instrumental ambiance BO horreur/gore/fantastique 70-80,avec quelques extraits de films) je me suis revu quelques films de ce genre.
"28 jours plus tard" de Danny Boyle, que je défend malgré ses faiblesses.
"They Live" de John Carpenter ("Invasion Los Angeles" en Français) : Grandiose, toujours.
"Cannibal Holocaust" cité plus haut, finalement hors sujet, hors projet.
Si quelqu'un peux me passer un Rip de "Starship Troopers" et/ou de "Evil Dead" et/ou "Tenebrae", que je ne trouve nulle part...
Et demain? Demain, reprises.

Dernières lignes de "Provocation" (autobiographie de John Waters).

Jean Pierre Jackson: Quelle idée te fais-tu du bonheur?
John Waters: D'être gardien à la prison de San-Quentin et d'ouvrir les portes pour libérer tous ces charmants garçons.

1 commentaire:

ventd_travers a dit…

La révolution ne sera pas télévisée...
Elle ne se fera pas, non plus, à coup de RTT... (C’est bien aussi la seconde phrase)

J'ai relu pour la 3ème fois "La société du spectacle" mais je ne crois pas que j'ai encore tout compris...

J'ai revu pour la 3ème fois "Un singe en hiver" et je crois que j'ai encore tout compris.

Bientôt il n'y aura plus de caissières... il y aura des bornes à détection de codes à barres...
Je propose donc qu'on mette les caissières dans des distributeurs de boissons chaudes...parce que grand-mère sait faire un bon café....

La 1664 ça use, mais c'est rien à coté des agents de l'état....

Le pain grillé pelletier ça croustille... et ça me rassure que la maison officie depuis 1896...

Je rêve d'une fête de l'huma sans drapeaux et sans musiciens... juste quelques bouteilles....

Essentiellement, les gens qui se sentent dans leur bon droit sont très cons ... surtout ceux qui possèdent un 4x4.